top of page

Le Mind Mapping ou Carte Mentale

Audrey Akoun et Isabelle Pailleau définissent le Mind Mapping comme « la cartographie du cerveau qui réfléchit », Apprendre autrement avec La pédagogie positive, Ed. Eyrolles.


D’autres noms sont employés en France comme la carte mentale, la carte heuristique, la carte d’organisation d’idées ou encore le schéma centré. Ce principe représente une information, sur une feuille au format paysage, de façon spatiale, visuelle et graphique. Cette représentation correspond à la structure de notre cerveau qui fonctionne par associations d’idées.


Les deux hémisphères de notre cerveau s’échangent constamment des informations mais ont chacun leur spécificité :


L’hémisphère gauche est l’hémisphère analytique, c’est-à-dire tout ce qui touche aux mathématiques, au calcul, aux chiffres. C’est aussi l’hémisphère qui gère le langage, la compréhension verbale et écrite.


L’hémisphère droit s’occupe de tout ce qui est synthétique. Il est responsable de la création artistique et des aptitudes spatio-visuelles. Il gère également l’imagination, le rêve, l’intuition.


Le Mind Mapping utilise de façon harmonieuse l’ensemble des fonctions des deux hémisphères du cerveau. Dans l’espace d’une carte mentale, on trouvera des mots, des couleurs, des formes, de manière structurée afin d’avoir une vision d’ensemble tout en ayant accès à des détails.


Quand nous apprenons, les deux hémisphères travaillent conjointement afin de mobiliser la compréhension et la réalisation. L’utilisation des cartes mentales favorise les cinq gestes mentaux essentiels à l’apprentissage (voir l’article sur la gestion mentale) :

- Faire attention

- Mémoriser

- Comprendre

- Réfléchir

- Imaginer


Selon une étude de l’université de Cordoue, les cartes mentales améliorent non seulement les capacités cognitives (comprendre, organiser, réfléchir), mais aussi les capacités sociales (estime de soi)


Réaliser une carte mentale, c’est répondre visuellement à des questions ouvertes sur le sujet traité. Les questions ouvertes accélèrent le processus de réflexion et appellent toujours une réponse qui contient des informations : Comment, Qui, Quoi, Combien, Où, Quand, Pourquoi et Pour quoi.


Par ce cheminement qui utilise l’association, l’imagination, les couleurs, les formes et la spatialisation des réponses, les notions à apprendre seront mieux inscrites dans la mémoire à long terme.


Comment élaborer une carte mentale ?



1. Prendre une feuille blanche au format paysage.

2. Ecrire le sujet précis au centre de la feuille

3. Tracer les « branches » pour créer l’arborescence d’idées. Les premières branches sont les « principales », elles portent le thème. Les petites branches suivantes sont les « secondaires », elles portent les idées qui se rapportent au thème.

4. Ecrire les mots sur les branches.

5. Ajouter des images qui font appel à nos sens, à nos émotions.

6. Ajouter des couleurs, permettant une meilleure mémorisation car elles procurent des sensations.


Quelques logiciels de Mind Mapping :

- lmindmap.com

- www.thinkbuzan.com (logiciel de Tony Buzan)

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page